Covid-19 : vaccination des patients

Catégorie(s) : Actualités Tout public

Suite aux annonces gouvernementales, les personnes sous traitement pour un cancer sont désormais prioritaires pour la vaccination contre la Covid-19

A partir du lundi 18 janvier, les personnes sous traitement pour un cancer sont désormais prioritaires pour la vaccination contre la Covid-19.

Il est nécessaire d’obtenir au préalable une ordonnance auprès de son médecin traitant.

Vous pouvez prendre rendez-vous dans le centre de vaccination le plus proche de chez vous :

  • En ligne sur www.santé.fr
  • Par téléphone, au 0800 009 110 (ouvert 7j/7, de 6h du matin à 22h).

La vaccination des patients pris en charge au Centre Jean PERRIN n’est pas encore possible dans l’établissement, dans l’attente de plus de visibilité sur la possibilité d’approvisionnement en vaccins.

Le Centre Jean PERRIN recommande la vaccination à ses patients

Les patients souffrant d’une maladie cancéreuse font partie des groupes à risque de développer des complications sévères à la Covid-19, notamment en cas de tumeurs malignes bronchiques, métastatiques.

Par ailleurs, une infection à la Covid-19 risque d’entrainer un retard dans les traitements réalisés avec une perte de chance sur l’efficacité attendue.

La vaccination est le seul moyen, à ce jour de les protéger et de protéger leurs proches de l’infection.

Quand se faire vacciner ?

Dans l'idéal, vous devez vous faire vacciner avant de commencer votre traitement contre le cancer.

Si le traitement est en cours, il est recommandé de réaliser le vaccin entre deux cures, quelques jours avant la séance suivante.

Il n'est pas recommandé de décaler ou d'arrêter les séances de chimiothérapie dans le seul but de se faire vacciner contre la Covid-19.

En cas de radiothérapie, aucune donnée n’est à ce jour disponible, mais aucun élément ne semble empêcher l’administration du vaccin.

En cas de geste chirurgical, il sera proposé de réaliser l’injection à distance du geste, en fonction de l’évolution post opératoire.

En cas de rémission du cancer, il n’existe aucune limitation à la réalisation du vaccin.

Dans le cas d’une complication infectieuse, d’un état général altéré, d’une hospitalisation dans un contexte de complication aigue, il est recommandé de reporter l’administration du vaccin à la résolution des complications.

Les contre-indications à la vaccination

Certaines situations imposent cependant une vigilance plus particulière amenant à éviter ou différer la vaccination :

  • une allergie connue sévère à un composant du vaccin ou un antécédent de réaction importante à un vaccin
  • une infection à la Covid-19 dans les 3 derniers mois
  • un cas contact à la Covid-19 en cours d’investigation
  • une autre vaccination dans les 14 derniers jours
  • une infection en cours ou de la fièvre (T°c > 38°c dans les 48 dernières heures)
  • grossesse ou allaitement en cours

Protégeons-nous les uns les autres.

Dernière mise à jour : 21 janvier 2021

Actualités