Chercheur

SIGN'IT 2020 : Signature en immunothérapie

illustration bloc 842

Nous avons été retenu par la Fondation ARC pour notre projet "Biomarkers of response to combined radiotherapy and immunotherapy with Pembrolizumab in locally advanced HNSCC patients (PembroRad Trial)” lors de l’édition 2020 de (AAP) SIGN’IT : Signatures en immunothérapie.

Un projet porté avec :

Cancer de l’œil : ANPACO se mobilise avec le Centre Jean PERRIN

illustration bloc 843

Le 21 janvier 2020, le Centre Jean PERRIN accueillait l’Association Nationale des Patients Atteints du Cancer de l’Œil - A.N.P.A.C.O, à l’occasion de la remise de chèque dans le cadre de l’essai Melriv 1. Objectif de cette rencontre : sensibiliser au cancer de l’œil et soutenir la recherche en cancérologie.

L’essai MELRIV

Cette étude, débutée en 2019, a pour objectif d’évaluer l’efficacité anti-tumorale du " [I131]ICF01012 ", un radiopharmaceutique. Ce produit au nom barbare pourrait offrir de nouvelles possibilités thérapeutiques aux personnes suivies pour un mélanome métastatique. Les patients pour lesquels les traitements actuels ne fonctionnent pas pourraient enfin voir une alternative encourageante se développer. L’enjeu est d’importance : le mélanome est le cancer de la peau le plus agressif.

Il y a plus de 25 ans de recherche avant d’arriver à un premier traitement chez l’homme.

Le traitement a été testé pour la première fois en décembre 2019 sur un homme touché par un mélanome oculaire métastatique ; un cancer de l’œil. « C’est un patient pour lequel on était à bout de ressources thérapeutiques.Il y a plus de 25 ans de recherche avant d’arriver à un premier traitement chez l’homme. L’[131I]ICF01012 et ses molécules voisines ont toutes initialement  été élaborées puis validées par l’équipe de recherche clermontoise UMR INSERM/UCA 1240 . Cette unité associe des métiers très divers nécessaires au développement de radiopharmaceutiques innovants tels que des chimistes, biologistes, spécialistes de la radioactivité, médecins, pharmaciens et physiciens. Il a ensuite fallu 2 ans d’inspections pour obtenir les autorisations nécessaires auprès de la sûreté nucléaire, de l’agence du médicament et d’un comité d’éthique pour être autorisé à procéder aux essais » indique la Professeure Frédérique Penault-Llorca, directrice générale du Centre Jean PERRIN.

C’est cette première qui vaut au Centre d’être soutenu par l’A.N.P.A.C.O. même si les essais n’en sont qu’à leurs débuts. Il faudra encore passer par différentes phases de tests avant de valider totalement le traitement.

Un beau message d’espoir pour les patients !

Retrouvez également la liste des essais ouverts au Centre ici.

Octobre Rose 2019 : le Centre récompensé pour ses travaux sur le cancer du sein

illustration bloc 844

A l’occasion du lancement de l’édition 2019 d’Octobre Rose, le Prix Ruban Rose Qualité de Vie a été décerné à Angeline GINZAC COUVÉ, chef de projets au sein de la Division de Recherche Clinique du Centre Jean PERRIN.

 

L'essai APACAN2

Cet essai promeut la pratique d’une activité physique à domicile au cours de la chimiothérapie pour des patientes atteintes d’un cancer du sein HER2 positif.

Ces patientes sont exposées à une augmentation du risque de cardiotoxicité due à leur traitement. Risque qui pourrait néanmoins être limité par les bienfaits de l’activité physique.

Le programme mis en place a pour objectif d’amener les patientes à maintenir ou atteindre les recommandations internationales d’activité physique de l’Organisation Mondiale de la Santé soit 150 minutes d’activité physique par semaine tout au long de leur prise en charge thérapeutique au Centre Jean PERRIN.

Retrouvez le témoignage d’Angeline en ligne ici.

Retrouvez également la liste des essais ouverts au Centre ici.